top of page

Una bachata en Fukuoka :)

Voilà une ville que je voulais absolument visiter. J'ai connu le nom de cette ville grâce à la chanson, "une bachata en Fukuoka", de Juan Luis Guerra, chanteur de République Dominicaine très connu en Amérique-Latine.


Sachant que le trajet de Ube à Fukuoka durait environ 2 heures, je me suis dite que c'était l'occasion de découvrir cette ville de réputation très animée où il fait bon vivre. Située dans Kyūshū, elle est surnommée la porte d'accès sur l'Asie car sa situation géographique est un important point de transit entre le Japon, la Chine et la Corée.



Une cuisine de rue succulente

Fukuoaka est connu pour sa gastronomie et plus particulièrement pour ses fameux Ramens. Pour les déguster il suffit de vous balader le soir dans les quartiers de Nakasu, Tenjin ou encore à Hakata. Vous y trouverez des Yatais (ceux sont en quelques sortes des gargotes ambulantes) où vous pourrez déguster différents plats de Ramen.

Le soir arrivé, des files se forment sur les trottoirs, le long des Yatais. L'idée est de déguster les Ramens en solo ou 2/ 3 personnes assis sur des petits bancs sans trop s'y attarder tout de même car il faut que le maximum de personnes puissent profiter des plats. Ici c'est connu pour être un moment convivial où vous pouvez parler facilement avec votre voisin, même si vous êtes étrangère comme moi ;) J'ai donc pu le vérifier et effectivement très rapidement j'ai été abordée par ma voisine avec qui j'ai pu échanger quelques mots entre anglais et japonais (merci l'application Apple de traduction!).





Balade dans le vieux quartier de Fukuoka

Même sous la pluie cela vaut la peine de se perdre dans le vieux quartier de Fukuoka (Gion). On y découvre plusieurs sanctuaires. Même si certains sont fermés au public vous pouvez tout de même découvrir à des petits coins de rue des temples de toute beauté en toute discrétion. Plus je me suis perdue dans les rues et plus j'ai découvert des endroits insolites. Cela valait la peine que je me perde! Rien de plus gratifiant pour moi de découvrir au hasard de mes balades improvisées des endroits de toute beauté. Comme quoi parfois ca ne sert à rien de trop prévoir les choses à l'avance...


Myoraku-ji Temple



le Sanctuaire Kushida


Lieu à ne surtout pas manquer lorsque vous visitez Fukuoka. Kushida a été fondé en 757, et c’est un des plus anciens sanctuaires de la ville. Son objectif premier a été de protéger Fukuoka face à l’ouverture du port de Hakata au commerce avec le Chine. D’ailleurs j'ai pu apprendre grâce au personnel de l'hôtel que les habitants le considère toujours comme le protecteur de la ville. Il est dédié à la déesse du soleil Amaterasu ainsi qu’au dieu des tempêtes Susanowo et à celui des terres : Ôkuninushi.


Situé au coeur de la ville entre la gare de Hakata et les quartiers les plus animés, Kushida est connu également pour être le berceau du festival Yamakasa qui a lieu tous les ans du 1er au 15 juillet. Cet endroit est le point de départ des chars lors de la course finale de 3km à travers le quartier de Hakata.

Lors de ma visite j'ai pu admirer l'un des deux seuls chars d’exposition en place 365 jours / 365 dont les poupées qui le décore changent chaque année.


Yamakasa



Quelques photos du Sanctuaire de Kushida




Comments


bottom of page